AGIR  -  Pour quoi faire ?

 

 

Vous vous demandez peut-être ce qui nous a amené à nous réunir pour fonder une association.

Le passage à St Bauzille de Montmel, le 25 mars 2005, de l'écologue François Schneider, qui avait entrepris une marche d'un an, à travers le sud de la France, pour populariser les idées de la « décroissance », fut certainement le facteur déclenchant.

Nous avons été plusieurs, en effet, à réaliser, à cette occasion, que nous partagions les mêmes craintes sur les perspectives d'avenir offertes à nos sociétés par la croissance industrielle.

La mondialisation des marchés était, à nos yeux, responsable, par les délocalisations qu'elle provoque, de l'aggravation des inégalités sociales, comme des dérèglements climatiques qui augmentent avec la multiplication des transports.

Ces questions, lorsqu'elles sont évoquées dans nos journaux ou à la télévision, sont, le plus souvent, présentées comme résultant d'une fatalité qui nous dépasse et contre laquelle il est inutile de lutter.

Mais si chacun d'entre nous, pris isolement, ne peut que se sentir impuissant, nous avions le sentiment qu’en nous regroupant nous pouvions être plus forts, au point d'être capables de résister au rouleau compresseur de la croissance aveugle, en développant, localement, des « initiatives responsables ».

Après une année de maturation, le 31 mars 2006, nous invitions les habitants de notre village à participer à la création d'une association qui avait l'objectif de favoriser la réflexion sur toutes les questions touchant à l'avenir de nos sociétés, mais avait également le but d'agir concrètement, en re-localisant une partie de nos activités quotidiennes.

La Coopérative d'achat fonctionne maintenant depuis deux ans. L'AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne), qui concerne une quarantaine de familles, entame sa seconde saison. Plus d'une dizaine de familles produisent de l'électricité photovoltaïque et sont connectées au réseau EDF.

 

Plusieurs soirées-débats ont été organisées, notamment à l'occasion des dernières élections présidentielles, où les représentants des principaux candidats furent amenés à répondre à des questions touchant essentiellement à l'environnement et à la problématique croissance / décroissance.

Nous avons conscience de l'immensité de la tâche, et le découragement, quelquefois, nous guette tant est forte la pression exercée par un environnement infantilisant, exclusivement dédié à la consommation. Mais lorsque l'on constate, avec l'AMAP, que des familles sont prêtes à s'engager pour six mois, et à venir chaque semaine retirer des paniers de légumes, payés à l'avance à l'agriculteur, qui s'est engagé à passer au « bio » en trois ans, on se dit que le combat n'est peut-être pas inutile, que les re-localisations regagneront, un jour, du terrain sur les marchés mondialisés  et que des solidarités nouvelles finiront par l'emporter sur l'hydre de la croissance aveugle.

 

 

 

 

Nombre de visiteurs

© 2017 par Bernard Albrecht. Créé avec Wix.com

 

Mairie

34160 Saint Bauzille de Montmel

Tél : 04 67 86 19 42

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Pinterest Icon
  • White Instagram Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now